Caractéristiques physiques

Caractéristiques physiques

 

Morphologie

Le corps, musculeux, ressemble à celui d'un lévrier : il est svelte, presque maigre, avec de très longues pattes. Sa poitrine est profonde et sa taille étroite. Les os sont légers et la colonne vertébrale, extrêmement flexible, lui permet de projeter ses membres postérieurs très loin et, ainsi, de courir très vite. Sa queue est relativement longue et lui sert de balancier pour s'équilibrer pendant sa course. Les griffes du guépard ne sont pas rétractiles, contrairement à celles des autres félins (Acinonyx signifie « ne bouge pas ses griffes » en grec). Cette particularité l'empêche de grimper aux arbres et de dissimuler ainsi ses proies aux yeux des prédateurs. Seuls les petits peuvent grimper aux arbres, et ils n'y sont pas très habiles. L'impossibilité de dissimuler ses proies dans les hauteurs et sa morphologie gracile, qui le défavorise par rapport au lion, au léopard ou à d'autres charognards (hyènes, lycaons...), empêche le guépard de pouvoir déguster ses proies avec sérénité. Il doit manger rapidement, et est souvent contraint d'abandonner sa proie à des carnivores plus gros ou plus nombreux.

Il a une petite tête et un museau court, des yeux placés haut et bien déterminés, soulignés par une ligne noire ressemblant à une larme qui court de la naissance de chaque œil jusqu'à la bouche. Ces traînées améliorent sa vision en minimisant les reflets de la lumière du soleil. Les oreilles sont petites et rondes. Comparativement aux autres grands félins, les dents sont petites, peut-être à cause des larges fosses nasales, assurant une bonne oxygénation pendant la course.

Des poumons développés favorisent les échanges gazeux.

Taille

Le guépard fait preuve d'un léger dimorphisme sexuel : le mâle est le plus gros des deux sexes. Un guépard adulte mesure de 1,85 à 2,30 m de longueur totale, dont 0,7 à 0,8 m pour la queue, et de 67 à 94 cm de hauteur au garrot.

Masse

L'animal adulte pèse de 40 à 65 kg, la femelle étant plus légère.

Longévité

En captivité, un guépard peut vivre de 12 à 14 ans en moyenne, soit moins qu'un chat mais à peu près autant qu'un lion. Le guépard est sensible, un mauvais froid à la saison des pluies peut lui être fatal.

Fourrure

Photographie d'un des guépards du Zoo de la Palmyre
Photographie d'un des guépards du Zoo de la Palmyre

En hindi, cheetah (nom adopté en anglais) signifie « tacheté ». La couleur de base des parties supérieures d'un adulte s'étend du fauve au beige pâle ou au blanc grisâtre, les parties inférieures de la robe étant plus pâles, souvent blanches. La fourrure est parsemée de taches noires, rondes ou ovales, mesurant de deux à quatre centimètres de diamètre. Seul le blanc de la gorge et de l'abdomen est exempt de taches. La fourrure est épaisse avec des poils légèrement plus longs sur la nuque qu'ailleurs. Le dernier tiers de la queue est couronné de quatre à six anneaux noirs et possède à son extrémité une épaisse touffe blanche. Les anneaux de la queue sont caractéristiques de chaque guépard et permettent une identification individuelle.

Lorsqu'un gène récessif particulier, transmis par les deux parents, s'exprime, il en résulte un motif avec des taches plus grosses et une bande noire sur le dos se prolongeant de la tête à la queue. On pensait que les guépards possédant ce gène rare étaient d'une sous-espèce particulière, mais ils peuvent apparaître dans une portée de guépards normaux.

Performances physiques

Le cheetah parcourt quelque sept ou huit mètres en une seule foulée et accomplit quatre foulées à la seconde. Cela en fait le mammifèrequadrupède le plus rapide connu : s'il peut atteindre des vitesses de plus de 115 kilomètres par heure, il ne peut maintenir cette vitesse que sur moins de 500 mètres. Sur une distance plus longue, il serait largement dépassé par une antilope (jusqu'à 85 km/h sur six kilomètres) ou une autruche.

Les pattes des guépards sont moins arrondies et plus solides que la plupart des félins ; cela les aide à prendre des virages serrés. Les griffes, semi-rétractiles, fournissent traction et adhérence lors d'une course et contribuent ainsi à maintenir les accélérations. Enfin, sa petite tête est plus aérodynamique.

Cri

Le cri du guépard est très proche des cris d'oiseaux.

Formes rares du guépard

 

Le guépard rex

Le guépard royal est parfois considéré comme une sous-espèce (Acinonyx jubatus rex) qui résulterait d'une mutation récessive. Il se rencontre dans les zones les plus boisées d'un petit secteur de l’Afrique du Sud. Son pelage semble lui assurer un excellent camouflage dans le miombo — plateau recouvert par une forêt caducifoliée entrecoupée de vastes dépressions herbeuses humides et caractérisé par la prédominance d'arbres des genres Brachystegia, Julbernardia et Isoberlinia — du Botswana et du Zimbabwe. La preuve qu'il n'est pas une sous-espèce est qu'un guépard rex peut naître dans une portée de guépards "normaux".

Le guépard blanc

Exceptionnellement pâle, on le trouve exclusivement dans le désert du Sahara. Il a des taches mais plus espacées que celles des guépards des savanes. C'est une sous espèce, apellée comunément guépard du sahara.

8 votes. Moyenne 4.38 sur 5.

Commentaires (4)

1. tr5y65 (site web) 11/04/2011

pas vrai c super








2. gfeh6r (site web) 11/04/2011

yak c poche sa pas beaucoup d'info

3. inconito 22/02/2011

4. mimi 21/02/2011

c vaiment bon bravo

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×